3 août 2018 - 4 Min de lecture

Comment l'écosystème des données de l’IoT va transformer le marché du B2B

Comment l'écosystème des données de l’IoT va transformer le marché du B2B

Le Henderson Institute du Boston Consulting Group (BCG) a consacré un article sur le rôle fondamental que vont jouer les écosystèmes de données de l’IoT pour les entreprises B2B.

En effet, le développement du numérique entraîne avec lui la profusion de données pouvant générer des bénéfices supplémentaires pour les acteurs de tous les secteurs d’activités.
Groupe de réflexion stratégique du Boston Consulting Group (BCG), le Henderson Institute se consacre à l’exploration et à l’analyse de nouvelles informations importantes issues du monde des affaires, de la technologie et de la science.

Dans un article paru le 27 juillet 2018, le Boston Consulting Group s’est penché sur la manière dont les entreprises peuvent capturer la valeur des données générées par l’IoT. Si l’échange direct de données est indéniablement une nouvelle source de revenus pour les entreprises, des processus plus complexes nécessitent la création d'écosystèmes de données où plusieurs acteurs participent à la data value chain (chaîne de valeur des données). Etape incontournable pour maximiser ses revenus, l’écosystème est sur le point de transformer le marché du B2B.

Les données, nouvelles sources de revenus

De nos jours, du fait de la révolution numérique, toutes les entreprises deviennent des organisations technologiques créant de la donnée. Cette évolution a pour conséquence d’encourager la profusion de données issues de l’IoT, ce qui crée d’énormes répercussions sur la manière dont les entreprises gèrent leurs business.
En effet, l’une des premières répercussions concerne les clients. Les entreprises doivent adopter de nouveaux modèles commerciaux qui requièrent de nouveaux outils pour améliorer l’expérience client. Dans un premier temps, les sociétés peuvent identifier des données provenant de leur environnement interne, afin de pouvoir plus facilement cibler les services ou les produits susceptibles d’être améliorés.

Cependant, au delà de l'environnement interne, les entreprises ont intérêt à collaborer avec des partenaires extérieurs, même de secteurs d’activités différents, afin de créer de nouveaux écosystèmes de données, qui leur permettront de générer des flux de revenus récurrents et à forte marge.

La valeur des données dans le B2B est difficile à extraire car les entreprises ont besoin d’une expertise dans ce domaine pour développer de nouvelles solutions basées sur les données. De nouveaux écosystème spécifiques sont nécessaires pour que les sociétés puissent vendre ou acquérir des données complémentaires pouvant générer de nouveaux revenus, améliorer la productivité, réduire les coûts de production, etc…

De nombreuses entreprises du secteur du B2B débutent seulement dans l’utilisation de données générées par les machines et les produits intelligents. Peu d’entreprises se basent sur les données IoT pour développer des modèles commerciaux qui ont un but autre que l’amélioration des processus de leurs produits et business déjà existants.

La monétisation des données

La monétisation des données de l’IoT constitue donc un avantage concurrentiel durable pour les entreprises voulant générer des revenus supplémentaires via leurs données. Le BCG identifie quatre grandes étapes pour le développement de la monétisation des données :

Identifier les données à fort potentiel

La première étape logique vers le développement de la monétisation des données pour une entreprise reste l’identification des données susceptibles de générer des revenus. Pour cela, un état des lieux des données produites doit être effectué afin d’avoir une vue d’ensemble sur ce que peut proposer l’entreprise. Par exemple, les objets intelligents comme les produits ou les équipements industriels créent de la donnée. Si les opportunités de monétisation sont grandes, des investissements conséquents peuvent être justifiés.

Monétisation des données en interne

Sa mise en oeuvre est entièrement gérée par l'entreprise elle-même. La monétisation des données en interne peut créer de nombreux avantages comme la baisse des coûts de production, l'augmentation de la qualité et de la performance du produit, l’amélioration de la prise de décision ou l’optimisation des systèmes de maintenance. Mais l'environnement interne a ses limites car, bientôt, les concurrents feront de même. Les entreprises doivent ouvrir leurs horizons.

Monétisation des données en externe

Elle génère des flux de revenus récurrents et des résultats financiers plus intéressants que ceux de leurs activités principales. En effet, selon BCG, monétiser ses données en externe entraînerait une marge nette 15% à 25%. Les nouveaux revenus de la monétisation de données peuvent avoir un impact fort sur les performances financières globales des entreprises B2B. Par exemple, générer 1% de revenus supplémentaires au moyen des données pourrait entraîner une augmentation des bénéfices de 10% et une augmentation de la valorisation de plus de 25%.
La monétisation des données en externe permet aux entreprises : d’exploiter des données uniques, de cibler de nouveaux marchés notamment grâce aux données alternatives, d’intégrer des services liés pour améliorer l’expérience client.

Orchestration de l’écosystème de données

Si les entreprises peuvent fournir elles-mêmes des produits et des services de données simples, des offres plus complexes les incitent à former des partenariats avec d’autres acteurs dans le but de couvrir toutes les étapes de la chaîne de valeur des données : acquisition de données, développement de produits et services de données, vente/support de produits et services de données.
Les partenaires pouvant se retrouver dans un écosystème de données sont des fournisseurs d’analyses, des fournisseurs de plateformes numériques, des data broker (courtiers en données) ou des intégrateurs de Cloud.

Tous les participants sont susceptibles de bénéficier de l’écosystème mais le plus grand bénéfice revient à l’orchestrateur, l’acteur au centre des interactions qui coordonne les activités des autres participants, agrège leurs données et qui fournit un produit et un service solide de données au client final. Autre point essentiel, si l’écosystème de données est en croissance, la position de l’orchestrateur en sera renforcée.
Pour l’instant, dans la plupart des industries B2B, les écosystèmes de données de l’IoT sont naissants ou n’ont pas encore été totalement développés. Les entreprises ont donc tout intérêt à utiliser des plateformes d'échange de données structurées comme celle proposée par Dawex.

Pourquoi utiliser la plateforme de données Dawex

La place de marché mondiale de données Dawex permet aux entreprises des industries B2B de se rencontrer et d'échanger directement leurs données dans un environnement sécurisé et fiable. Parce que les 5000 entreprises privées et organisations publiques déjà présentes sur Dawex proviennent de tous les secteurs confondus, les membres sont à même d’acquérir des données pouvant leurs apporter une plus-value stratégique pour maximiser les revenus, améliorer la productivité ou comprendre le marché et ajuster l’offre.

Les fonctionnalités présentes sur la plateforme Dawex permettent aux membres de :

  • savoir si leurs données sont susceptibles d'intéresser d’autres entreprises,
  • rencontrer et échanger directement avec des entreprises intéressées,
  • vendre ou acquérir des données susceptibles de générer des revenus ou d’autres avantages,
  • être l’orchestrateur d’un écosystème de données composé de différents partenaires.

Ainsi, pour le Boston Consulting Group, les écosystèmes de données issus de l’IoT vont assurément transformer le marché B2B. Si cette approche n’en est encore qu’à ses débuts, tous les ingrédients sont réunis pour que, dans le futur, ils deviennent incontournables. Les entreprises B2B ont tout intérêt à se lancer dans ce domaine afin d’optimiser leurs activités. La place de marché mondiale de données Dawex est l’outil idéal pour atteindre tous ces objectifs.