6 avril 2018 - 2 Min de lecture

Dawex cité dans le rapport Villani sur l'intelligence artificielle

Dawex cité dans le rapport Villani

Le rapport Villani, du nom du parlementaire et mathématicien, Cédric Villani, a pour thème “l’intelligence artificielle et comment lui donner un sens”. Ce rapport, confié par le Premier Ministre Edouard Philippe, évoque notamment le développement d’une politique d’ouverture des données ainsi que la poursuite de l’ouverture des données publiques et financées sur fonds publics.

C’est dans la partie intitulée “Une politique économique articulée autour de la donnée”, que le rapport évoque Dawex, son fonctionnement, ses ambitions et ses distinctions.

Le rapport place l'entreprise française comme faisant partie des “nombreuses initiatives (qui) mériteraient d'être valorisées”. Le texte souligne la distinction à faire entre Dawex et les courtiers en données (data broker) qui ne font qu’acheter, mettre en forme et revendre les données. Au contraire, Dawex accompagne pas à pas les entreprises dans la contractualisation de leurs échanges en données, directement entre elles, tout en leur assurant de respecter les réglementations en vigueur selon le territoire de production et d'exploitation des données.

Par ailleurs, la startup française donne l’opportunité aux acteurs économiques de partager des données avec des entreprises partenaires en mode privé.

Enfin, le rapport rappelle que le projet innovant de bourse mondiale de données porté par Dawex a déjà convaincu un investisseur de renom, la Caisse des Dépôts. Dawex a par ailleurs été sélectionné pour participer à la promotion 2016 du Hub Startup Bpifrance et a également convaincu le jury du Concours d'Innovation numérique.

Le rapport Villani ouvre assurément de nouvelles opportunités de développement pour Dawex. En effet, le texte confirme également la nécessité de poursuivre le soutien à la création de plateformes d’échanges de données publiques et privées ou de créer un cadre européen de l’utilisation de données.

Par ailleurs, au lendemain du rendu public du rapport, le Président de la République, Emmanuel Macron, a exposé les ambitions et la stratégie de la France en matière d’intelligence artificielle. Il a rappelé que cette stratégie s’articule autour de plusieurs défis dont fait partie le développement d’une politique d’ouverture des données. Cette politique sera mise en application grâce à divers chantiers que sont :

  • La poursuite de l’ouverture des données publiques et financées sur fonds publics
  • Le soutien à la création de plateformes d'échange de données publiques et privées
  • La création d’un cadre européen de l’utilisation des données
  • La création d’un hub des données de santé dans le cadre sécurisé et anonyme de l’Institut national des données de santé (INDS)

    Les valeurs et objectifs de Dawex répondent de manière évidente aux enjeux soulevés à la fois par le rapport Villani ainsi que par le Président de la République, lui-même. Dawex va donc continuer à oeuvrer pour l’ouverture des échanges de données en France et plus largement en Europe ainsi que dans dans le monde.