16 novembre 2018 - 1 Min de lecture

Dawex prend la parole lors de la journée de l’AFDIT

Dawex prend la parole lors de la journée de l’AFDIT

La journée de l’AFDIT (Association Française de Droit de l’Informatique et de la Télécommunication) s’est tenue le 9 novembre dernier, au Conseil National des Barreaux de Paris. Le thème général de cette journée portait sur “ les nouveaux modes de responsabilisation des plateformes en ligne”.

Dawex était présent lors de cet événement pour évoquer la protection des données dans le cadre des nouvelles législations concernant les plateformes en ligne.

Organisée par l’AFDIT et l’Université de Southampton, la journée avait pour but de faire le point sur le “durcissement” des lois nationales et européennes visant les plateformes en ligne.

Des juges, des praticiens, des universitaires, des informaticiens, des représentants de la Commission européenne et des représentants de plateformes ont été rassemblés afin de débattre sur le bien-fondé de ces nouveaux modes de “responsabilisation”.

Fabrice Tocco, co-fondateur de Dawex, a pu côtoyer au cours de cette journée des spécialistes et experts venus du monde entier comme Prof. Sophie Stalla-Bourdillon, professeure directrice de l’Institut pour la Loi et le Web (ILAWS) et de l’université iCLIC de Southampton, Juliette Sénéchal, maître de conférence HDR à l’université de Lille 2, directrice du pôle contrats, consommation et commerce électronique de TRANS EUROPE EXPERT, André Meillassoux, avocat et Président de l’AFDIT ou encore Robert Spano, Président de la 2e Chambre à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, ancien médiateur d’Islande et Doyen de la faculté de droit de l’université d’Islande.

Le CEO de Dawex est intervenu dans la quatrième partie de la journée, consacrée à la “protection des données et responsabilisation des plateformes”. Fort de l’expérience acquise via la plateforme mondiale d’échange de données Dawex, Fabrice Tocco a partagé son expertise dans ce domaine.

Bien que la monétisation et l’échange de données constituent une vraie valeur ajoutée pour les entreprises privées ou les organisations publiques, ces processus nécessitent un très haut niveau de sécurité.

Les nouvelles réglementations nationales et européennes comme le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) créent de la confiance et clarifient les règles du jeu pour effectuer des opérations d'échange de données en toute sécurité.